DU LATIN « anima » : L’ÂME

Ceux qui ont fait du latin se rappelleront vite que ce fut un des tout premiers mots du vocabulaire appris au collège. Cette étymologie m’a toujours intriguée…Quelles sont les motivations linguistiques, historiques et étymologiques qui ont poussé l’homme à nommer l’animal avec cette magnifique signification ?

La sédentarisation de l’homme, les différents cultes religieux, le développement d’une pensée anthropocentriste et l’influence de la pensée scientifique de Descartes (Les animaux seraient selon lui des assemblages de pièces et de rouages dénués de conscience et de pensée) , expliqueraient entre autre toute l’histoire de l’exploitation animale, de sa domination et de son manque de considération…Pour trouver du sens à cette étymologie d’ «anima», il faudrait donc remonter encore plus loin dans le temps ? Aux temps des toutes premières croyances religieuses qui étaient majoritairement animistes et qui sacralisaient la nature  ? C’est bien là la seule hypothèse que j’ai pu trouver et que je peux émettre.

En découlent de nombreuses questions métaphysiques, sans réponse scientifique, qui relèvent donc de l’appréciation et de la sensibilité de chacun : Qu’est-ce qu’une âme ? Les animaux en ont-t-‘ils réellement une ? Avons nous perdu la nôtre ? Sont-t-‘ils des âmes révélatrices de la nôtre?

Ce qui est certain, d’un point de vue des faits et des conclusions des éthologues (scientifiques qui étudient le comportement des espèces animales), c’est que les animaux sont seulement depuis 1976 reconnus comme des êtres « sensibles », ressentant la souffrance physique et émotionnelle, capables de compassion, capables d’aimer, doués d’une intelligence pas moins évoluée mais différente de la nôtre et doués de conscience pour plusieurs espèces…Nous ne sommes en fait pas si éloignés que ça…

Toute personne en relation affective avec un animal reconnaît intuitivement ces paramètres, toute personne ayant simplement du cœur et qui pour autant, n’a pas de relation directe avec un animal, ne lui ferait naturellement aucun mal…Cependant les notions de compassion et de bienveillance sont absentes des chaînes de production où les exploiteurs de toute sorte semblent amputés du cœur et du bon sens dans leur course frénétique après l’appât du gain …Pour preuves les conditions d’élevage et d’abattage, le braconnage des espèces sauvages, la pêche intensive et j’en passe…Tout ceci est insupportable et condamnable !

Paradoxalement nous entrons progressivement dans une ère de l’éthique où la pensée anthropocentriste s’élargit à tous les êtres vivants, où nous prenons conscience que nous ne sommes pas fait de « la même pâte mais du même levain. »…C’est toute la beauté de l’aventure humaine : sa perfectibilité…C’est aussi tout l’enjeu des documentaires  ANASGAR , empreints de ferveur en la merveille humaine, du cheminement des âmes, en ayant bien conscience que pour améliorer notre monde, il ne faut pas tourner le dos à l’obscurité. On ne pourra jamais chasser la nuit, elle fait partie intégrante du système, mais on peut choisir d’y voir briller les étoiles…

Par ce montage humble « Du latin ‘anima’ : L’âme » je vous appelle à la solidarité animale en posant une action :                                                                                                                     une musique harmonieuse, des images libres de droits illustrant des animaux en paix et complices avec l’homme, des citations pertinentes pour poser une première pierre, celle que vous voulez d’ailleurs, adhérer à une association n’est pas exhaustif, il suffit peut être dès à présent de vérifier d’où vient cette fourrure sur ce manteau si doux. Est-t’-elle vraiment synthétique ? De même, vos oeufs proviennent-t’-ils de poules en cage qui n’ont jamais vu le jour où de poules gambadant en plein air ?  Il y a mille façons d’adapter un comportement éthique envers les animaux…

Je ne rentrerai volontairement pas dans les débats de « spécistes / antispécistes » ou « pro végan / anti végan » que je trouve, certes, très intéressants mais sans issue pour ma part pour l’instant…                                                                                                                                    Comme Plutarque, je suis d’avis que fondamentalement « la douceur envers les bêtes accoutume de manière étonnante à la bienveillance envers les hommes ». Nous avons en tant qu’individu des droits et des devoirs dont celui de protéger les plus vulnérables… Elargissons donc Ensemble ces droits aux animaux ! Cela correspond à mes aspirations les plus élevées, à mes intentions les plus profondes….

D’âmes à âmes, dans la joie et le partage,

                                                                                                                  Nathalie

                                                                                                                  des Productions ANASGAR

Lien vers le film – Du latin « anima » : L’âme – 

Vous pouvez rejoindre l’association « Ensemble pour les animaux », qui a également listé les grandes associations de France ou bien une association locale dans votre département.

Brigitte Sénéca : « L’appel du Silence »

Avant d’être une amie proche, Brigitte a été ma professeur de peinture pendant 6 ans et pourtant c’est son enseignement qui m’a donné le déclic pour me lancer dans la vidéo…

Artiste-peintre, guide de méditation, conférencière et philosophe, elle a accompagné plus de 4000 élèves dans la connaissance de soi par l’Art. 40 ans de transmission avec un fil d’Ariane : Le Silence…

Auteure de « La création met l’Homme debout » et de « L’enseignant du futur sera un passeur de vie », dans la continuité de son parcours, elle ouvre un centre de Création, de Silence et de Beauté, où elle reçoit de plus en plus de retraitants…

« Au Nom du Corps » de Caroline Gauthier

Je suis tombée sur un livre, ou plutôt non, c’est un livre qui m’est tombé dessus : un roman initiatique où l’héroïne accède au Divin par son Corps.

J’ai rencontré l’Auteure lors d’un stage qu’elle animait en pleine nature sur les lieux des aventures de son héroïne.

Pour ce tournage, je suis allée retrouver Caroline Gauthier sur Marseille, afin de vous présenter cette femme de coeur qui a su toucher et réveiller celui de ses lecteurs !

Afin d’illustrer l’interview, je suis repartie en pays Cathare sur les traces de « Charline »pour faire des prises de vue des lieux du Roman.

Pour voir la bande annonce

Pour voir le documentaire

 Pour plus d’informations sur Caroline Gauthier – « Au Nom du Corps » – Page facebook

« Cancer, l’Encyclopédie du Pouvoir-Être » de Gauthier Thomas

Pour voir la bande annonce

COUVERTURELa toute première interview d’ANASGAR en janvier 2017 lors de la sortie du livre de Gauthier Thomas, atteint à 29 ans d’un cancer grave de la jambe, son parcours naviguant entre médecine conventionnelle et alternative est atypique et les leçons qu’il en tire nous offrent un tout autre regard sur la maladie.

16178583_1217569678280190_3972034962288729408_o

Pour plus d’informations : consultez sa page facebook